Publié le Laisser un commentaire

Vincent Philippe

Originaire de Delémont, né en 1940. Scolarité à Delémont, Porrentruy et Saint-Maurice (VS). Maturité classique en 1959. Études de lettres à Paris puis Genève de 1959 à 1963. Licence en lettres classiques. Séjour linguistique à Londres en 1964. A partir de 1964, journaliste au sein du groupe Edipresse (plus tard Tamedia) de Lausanne: Feuille d’Avis de Lausanne, devenue 24 Heures, jusqu’en 1975, Tribune Le Matin jusqu’en 1981, retour à 24 Heures en 1981 en tant que correspondant à Paris (y compris pour la Tribune de Genève de 1992 à 2000) jusqu’à la retraite en 2005. Chroniqueur au Quotidien jurassien de 2007 à 2009. Collaborateur régulier du Jura Libre. Déjà auteur de huit livres. Vit à Paris.

Bleus détroits

Publié le Laisser un commentaire

Corinne Wirth

Corinne Wirth est née en 1969. Son existence l’a bercée entre les Vallées et les contreforts du Littoral. De tout temps, elle se souvient d’avoir écrit avec empressement, en témoignent une multitude de carnets dispersés bien au-delà de la maison familiale. L’écriture lui permet de prendre soin de la vie, à l’image de son engagement professionnel à l’Hôpital où elle diffuse son expertise. Pour enluminer l’ordinaire et lui donner de l’épaisseur, elle accommode les mots, sans relâche. Ainsi, toute la profondeur des liens humains se brode entre les lignes de son premier roman « Le Lac ».

Le Lac

Publié le Laisser un commentaire

Jean-Claude Zumwald

Jean-Claude Zumwald est né à Neuchâtel en 1952.

Il écrit des polars et des nouvelles ; justement, aime bien insérer dans ses romans des petites nouvelles, greffes qui distraient … ou égarent.
Vous ne trouverez pas dans ses récits, trois pages de description complaisante du déroulement d’un viol. Pas de meurtres en série non plus. La moyenne par ouvrage des trépassés est comprise entre un et zéro. Si vous ignorez comment un abdomen éventré se vide de ses viscères, vous n’en saurez pas plus après la lecture d’une enquête de Victor Aubois. On est dans le polar soft.
Victor Aubois c’est donc l’enquêteur de Jean-Claude Zumwald, un privé, anti-héros du polar, venu à l’investigation policière par hasard, son métier, c’est l’épicerie gastronomique. Il ne porte pas d’arme ne connaît rien aux arts martiaux. Il déteste sa propre publicité et malmener un suspect, cela autant par faiblesse que par éthique personnelle. A ce jour, il a conduit onze enquêtes, autant de titres parus aux Editions Mon Village. La douzième suivra en principe en 2024 ou 2025. Quelques vices et vertus d’Aubois: la bouffe → pas mal ; l’alcool → un peu trop ; les femmes → un peu, surtout si elles sont fortes (de corps et d’esprit); le catholicisme → plus qu’un peu ; la dérision → bien assez ; des névroses → excessivement ; la social-démocratie → ce qu’il faut pour être politiquement correct ; le Gewürztraminer alsacien → passionnément.
Vous ne saurez pas tout mais un brin davantage en apprenant encore que l’auteur a besoin de mettre vingt ou trente ans entre l’écriture et le déroulement des enquêtes qu’il imagine. Elles se passent par conséquent toutes dans les années nonante et obligent souvent Victor Aubois à rechercher des faits plus anciens encore – avec une préférence pour le deuxième tiers du 20ème siècle. J.-C. Zumwald aime l’histoire grande et petite, internationale et locale ; cela transparaît dans ses récits. Il n’a pas de comptes à régler lui semble-t-il avec son passé, son éducation et les milieux sociaux, ecclésiaux et professionnels qu’il côtoie ou a côtoyé ; mais il les brocarde, les décrit ou les flatte volontiers au fil de ses chapitres. Tout cela bien sûr avec tendresse.
L’auteur enfin ne prend pas pour insulte si on le qualifie de romancier de terroir. Il a la manie en effet d’insérer ses personnages dans des milieux qu’il connaît. Cela évidemment (et il « fait bien » de le dire …) en abordant des thématiques universelles qui touchent aux passions et émotions humaines. Pas étonnant dès lors que Victor Aubois enquête la majorité du temps dans un quadrilatère qui a pour sommet Delémont, Berne, Genève et Fribourg, avec un centre de gravité neuchâtelois et franc-montagnard. Les occasionnelles escapades étrangères se situent dans des régions que Jean-Claude Zumwald apprécie.

Le polar au fond c’est un levier pour parler du quotidien, de ses grandeurs et compromissions.

Onze titres ont déjà été publiés aux éditions Mon Village, qui tous racontent une enquête de Victor Aubois. Tous les livres sont au format poche (120/170 mm), comportant 192 pages (sauf le recueil de nouvelles) et sont illustrés par une aquarelle de Béatrice Zumwald qui représente un véhicule présent dans le roman.
La photo de classe
EXIT le salaud
Les deux squelettes
La suicidée des Trois-Pigeons
Un passé banalisé
Un crime ou deux à Mont-Solitude
L’honneur consumé de Raphaëlla V.
Un aumônier au Golf Country Club
Jours et contre-jours de Victor Aubois
Les crédences d’Emmaüs
La morte du collège des Parcs

Publié le 3 commentaires

Carole Besson

Carole Besson est née en 1981. Tout d’abord infirmière, puis responsable de projet dans une clinique, elle a développé de multiples expériences dans les domaines de la gestion des risques et de la prévention et contrôle de l’infection dans les hôpitaux. Mère de trois enfants et toujours avide de nouveaux savoirs, elle a repris les études en 2017 pour découvrir le monde du management et de l’économie.
Son Bachelor en poche, elle accompagne des ONG avec les nombreuses cordes à son arc et enseigne la comptabilité aux apprentis.
Lectrice invétérée, lorsqu’elle découvre l’incroyable destin des Brigands du Jorat, elle décide de sauter le pas en s’essayant à l’écriture. Son premier roman, « De Feuilles et de Sang, le Crépuscule des Brigands » est édité en 2023.

Publié le Laisser un commentaire

Dédicaces de Carole Besson pour son livre sur les Brigands du Jorat

Les éditions Mon Village et Carole Besson ont le plaisir de vous inviter aux séances de dédicaces suivantes pour son livre «De feuilles et de sang, le crépuscule des Brigands»
samedi 9 février de 16h30 à 18h à la librairie Payot, Pépinet Lausanne
samedi 2 mars 2024 de 14h à 15h30 à la librairie Payot à Vevey
Carole Besson sera présente samedi 23 mars dans l’après-midi pour une animation à la bibliothèque de Savigny avec lecture et vente de livres
Avec ses 608 pages, le livre de Carole Besson raconte une double histoire :
– la disparition récente d’un haut personnage dans les bois du Jorat et l’enquête des policiers lausannois qui s’en suit;
– le récit historique et circonstancié de la disparition des Brigands du Jorat au début des années 1700.
Un rendez-vous et une lecture à ne pas manquer.
Merci de nous faire le plaisir de votre visite.