Publié le Laisser un commentaire

Jacques Secretan

Jacques Secretan est né à Lausanne en 1951. Correspondant en Amérique latine depuis 1976, il a suivi les procès des anciens dictateurs Videla, Galtieri, Pinochet et consorts, en parallèle avec le retour des démocraties jusqu’au tournant du XXIe siècle.
En mars 2015, son travail d’investigation a contribué à la remise en liberté de Debra Milke, la seconde condamnée à mort dont l’innocence a été reconnue depuis le rétablissement de la peine de mort aux états-Unis, en 1976.
jsecretan@bluemail.ch

Le procès Ségalat: un acquittement contesté, novembre 2012
Une condamnation bâtie sur du sable : l’affaire Ségalat, juin 2015
L’affaire Légeret : un assassin imaginaire, mai 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

5  +  4  =