Equus Mercator Add to wishlist

29.00 CHF

 

Auteur : Isabel Balitzer-Domon
Format (HxL) : 210 x 135 mm.
Nbre de pages : 128
Date de parution : 15/03/2018
ISBN : 9782881943645

Catégories : ,

Description

Equus Mercator

Après le bestseller «CH comme Cheval», Isabel Balitzer-Domon publie un ouvrage consacré aux marchands de chevaux et à l’évolution de ce commerce à l’heure d’internet.

Elle dresse le portrait de huit marchands importateurs de chevaux en Suisse romande de 1970 à 2000, puis elle livre une série d’anecdotes plus croustillantes les unes que les autres sur cette activité.

Enfin une troisième partie rappelle l’évolution du commerce des chevaux en Suisse et ouvre quelques perspectives.

Equus mercator

Les savoureuses histoires de huit marchands de chevaux importateurs en Suisse romande de 1970 à 2000

Le cheval est-il une marchandise comme une autre ? Un marchand de chevaux procède-t-il comme n’importe quel commerçant ? « Equus Mercator » a percé les secrets qui font la particularité de ce négoce si sentimental, en tendant le micro à huit marchands importateurs de chevaux romands, qui totalisent près de 50’000 équidés vendus ! Ils y livrent leur histoire et leurs histoires, inédites et truculentes. Isabel Balitzer-Domon nous emmène du bout d’une plume fine et, à la découverte d’une époque révolue depuis l’avènement d’internet, où parole donnée et poignée de main valaient encore contrat signé. Magnifiquement agrémenté des dessins de Marine Oussedik, « Equus Mercator » est un ouvrage qui passionnera tous les cavaliers et amateurs de chevaux. Si vous n’êtes pas de ceux-là, cédez donc à votre curiosité sans hésiter, vous découvrirez au fil des pages des aventures humaines aussi intéressantes que pleines d’humour !

Presse

 © Cet article est reproduit avec l’autorisation des Editions D+P SA, société éditrice du Quotidien Jurassien.

Le Q.J du19.04.2018

 


___________________________________________________________________

24 Heures Sylvain Besson, 27 avril 2017

Marchands de chevaux, entre argent et passion

«Equus mercator» d’Isabel Balitzer-Domon lève un coin du voile sur un métier très particulier.

Marchand de chevaux. Un drôle de métier pour lequel il n’existe pas de formation et qui navigue entre argent et passion, un cocktail hautement explosif. À tel point que le terme de «maquignon» le désignant initialement a pris au fil du temps une signification négative, de personne faisant des affaires indélicates, voire frauduleuses.
Mais dans la vraie vie, il n’y a pas que «des clients innocents et des marchands tordus», rappelle Isabel Balitzer-Domon dans son livre Equus mercator, en vente depuis quelques jours. Cette éleveuse de chevaux de sports installée à Vuarrens, qui a par ailleurs été journaliste dans ce quotidien et porte-parole du Département des finances vaudois, explique pourquoi elle a voulu mettre en lumière ce métier particulier: «Traînant mes bottes depuis plus de cinquante ans autour des cordes des concours hippiques, j’ai entendu des dizaines d’anecdotes à leur propos. À chaque fois, je me disais qu’il faudrait les réunir dans un livre».

Le passage du cap de la retraite l’an passé lui a donné l’occasion de passer à l’acte. Grâce à sa connaissance du milieu, elle a obtenu la confiance de marchands pour pouvoir le présenter à visage découvert. Mais aussi recueillir leurs anecdotes – anonymisées, elles – pour ne pas nuire aux «victimes». Victimes qui sont, au passage, aussi parfois des marchands. Des réflexions sur l’évolution et l’avenir du métier, évidemment touché, voir menacé, par l’avènement d’Internet, complètent ce petit ouvrage se lisant facilement. Malgré la délicatesse du sujet, l’accueil de l’ouvrage dans le milieu équestre a été enthousiaste. «Nous avons reçu des commandes de Belgique, France et Italie», apprécie l’éditeur Jean-Claude Piguet, responsable des Éditions Mon Village à Sainte-Croix. «Le livre touche en effet un milieu de passionnés qui sont en contact grâce à Internet.» (24 heures)

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Equus Mercator”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.